MAISON&OBJET n’est plus à présenter pour tous les passionnés de l’univers de la maison, de la décoration, de l’architecture et du design. Sans forcément être professionnel du secteur, c’est le moyen de s’imprégner des tendances de l’année à venir. Très esthétique et parfois plus proche d’une exposition d’art que d’un salon de professionnel, c’est une véritable vitrine de l’art de vivre. Maison&Objet compte deux sessions par an, en janvier et en septembre. Le dernier salon vient de se terminer et a eu lieu du 8 au 12 septembre 2017 au parc des expositions de Villepinte.

Mon objectif est de vous restituer ce que j’ai vu et compris des tendances maison et décoration à venir. N’étant pas designer, ma vision n’est pas tellement produit mais plutôt tendance déco et aménagement.

Pour les plus curieux d’entres-vous, jetez un petit coup d’œil aux vidéos d’immersions en fin d’article.

L’oiseau revisité

Je pense que beaucoup seront d’accord pour dire que l’on ne pouvait passer à coté de l’oiseau sur beaucoup de stands. Bibelot, enceinte bluetooth (cf. image en fin d’article), chausse pied, luminaire, papier peint… L’oiseau est omniprésent. C’est le nouveau flamand rose.

Cannage et tissage dans le mobilier

Toujours dans la vague du style ethnique et africain, on ne pouvait qu’admirer les nombreux meubles, chaises, suspensions tissés ou encore « juju hat » (consultez l’article sur le « juju hat ») sur l’ensemble du salon. C’est le cas de trois de mes coups de cœurs : Petlamp, Manufactori et Corner 43 Decor (Voir les photographies en fin d’article). Petlamp a présenté des luminaires tissés et colorés qui une fois associés se transforme en une vrai oeuvre d’art contemporaine. Dans un esprit plus africain encore, un autre de mes coups de cœur, la Sputnik chair signé Corner 43 Decor.

La modularité à l’honneur

Plus question d’avoir la même table ou le même tapis que Monsieur Tout-le-monde, la tendance est à la modularité et à l’assemblage. Que ce soit des tables hexagonales à composer comme le fait AcDO avec les « Riad », ou des tapis comme le propose Lim + Lu pour Tai Ping, il n’est plus question d’avoir des produits standardisés. Il faut laisser libre court à sa créativité.

Le Japon pour un espace zen

A travers mes allers et retours au parc des expositions, j’ai été fasciné par la tendance japonisante. J’ai pu admirer des stands épurés et minimalistes, comme je les aime avec Takemata et leurs produit en bambou ou Maiori et leur lampes « Couture » en avant-première (Pour le moment indisponible à la vente). Si le minimalisme a été souvent mis en avant par le style scandinave, c’est nettement moins le cas cette année, ce qui permet au pays du soleil levant d’imposer sa pureté des lignes et des matériaux.

Le retour de l’Art déco

Si vous avez toujours rêvé de vivre comme Gatsby le magnifique, vous êtes servis. On retrouve de nombreux meubles et motifs d’inspiration Art déco cette année. C’est le cas de la table Koi de Brabbu Contract façon écaille de poisson par exemple.

Le cactus qui ne pique pas

Pour tous les fans de cactus qui n’auraient pas la main verte, pas de problème. Nous avions de faux cactus partout sur les stands : des verts, des dorés, des blancs… Certains ressemblent à s’y méprendre à de vrais cactées. Sur le stand du fameux Kare par exemple, j’ai même hésité à les toucher par peur de me faire piquer ! Pour les fans d’insectes c’est également l’occasion d’accumuler les bibelots en forme de scarabées ou autres petites bébêtes.

Le rose devient multi-genre

Cette année, je pense ne pas être le seul à remarquer que le rose poudré arrive en petite touche. Parfois marié avec du jaune moutarde ou du bleu canard, il est dans la continuité de l’or rosé déjà bien présent l’an dernier. Bien que rose, la couleur est unisexe. Ce rose poudré peut aussi bien s’adapter à un univers masculin élégant qu’à un intérieur féminin plus girly.

Le tapis passe du sol au mur

Depuis quelques années déjà, on accroche les tapis aux murs comme de véritables tableaux. J’ai notamment adoré sur le stand de Valerie Object, l’idée de couvrir sol et mur d’un même tapis. Une super astuce pour délimiter des espaces sans cloison ni changement de sol.

Les étagères disparaissent

Si à une époque les étagères se voulaient larges avec les équerres apparentes, maintenant on cherche à les faire disparaître. Une des astuces est de fondre  l’étagère dans le mur en la peignant de la même couleur ou en la recouvrant d’un même papier peint.   Ce qui est fantastique, c’est d’avoir le sentiment que nos livres et autres bibelots sont en lévitation. En parlant de lévitation, un autre de mes coups de cœur, Simon Morris a trouvé le moyen de faire léviter une ampoule sur un socle en bois. Sa lampe Flyte est belle, innovante et futuriste.

Le végétal se fleurit !

Aucun de nous n’est passé à coté de l’ambiance jungle qui a déjà bien fait parlé d’elle en décoration d’intérieur. Il semblerait que l’esprit jungle et feuillage devienne de plus en plus fleuri. C’est notamment le cas sur quelques papiers peints observés sur le salon. 😉

Voilà un petit tour d’horizon des tendances Maison & Objet de septembre 2017. Il y en a évidemment beaucoup d’autres et je ne parle ici que de ce qui a pu me marquer.  D’autres articles plus spécifiques sur quelques coups de cœur supplémentaires arriveront plus tard sur le blog !

A bientôt mes petits faons barbus !

> Nicolas

Devenez un petit faon barbu et soyez avertis de mes nouveaux articles en vous inscrivant au blog


Lampe en lévitation Flyte par Simon Morris

> Immersion en vidéo dans le salon Maison & Objet 2017

 

Rédacteur
| Veiga Nicolas

Deviens un faon barbu !


Ça te plait ? Inscris toi et deviens un petit faon barbu ! Tu recevras une notification pour les prochains articles.

Laisser un commentaire